Outils pour utilisateurs

Outils du site


nethserver_201_cahier_08_self_service_password

Table des matières



Description générale

Le Cahier-08 du “Cours NethServer-201” décrit l'installation et la configuration de Self Service Password sur un Serveur NethServer-7.6.1810.

Nous allons utiliser la machine virtuelle du Cahier-04 : NethServer LOCAL & Certificat Let's Encrypt du “Cours NethServer-101”.

Self Service Password

Self Service Password est une application PHP qui permet aux utilisateurs de modifier leur mot de passe dans un annuaire LDAP.

L'application peut être utilisée sur des répertoires LDAPv3 standard (OpenLDAP, OpenDS, ApacheDS, 389 DS, RHDS, DSEE Sun Oracle, Novell, etc.) et également sur Active Directory.

Self Service Password présente les caractéristiques suivantes:

  • Mode LDAP
  • Mode Active Directory
  • Politique locale de mot de passe:
    • Longueur minimum / maximum
    • Caractères interdits
    • Compteurs de caractères minuscules, majuscules, numériques ou spéciaux
    • Contrôle de la réutilisation de l'ancien de mot de passe
    • Complexité (classe différente de caractères)
  • Messages d'aide
  • Réinitialisation par question
  • Réinitialisation par jeton courriel (jeton envoyé par messagerie électronique)
  • Réinitialisation par SMS (via le service externe Email2SMS)
  • reCAPTCHA (Google API)
  • Notification par courriel après changement de mot de passe

Documentation SSP

But de ce cahier

Installer et configurer Self Service Password sur un Serveur NethServer-7.6.1810 virtuel sur le réseau LOCAL.

Les procédures sont exactement les mêmes pour un Serveur NethServer physique directement branché ou non à l'Internet.


Cours NethServer-101

Le Cours NethServer-101, se voulant une base solide pour la création d'un site de Commerce en ligne, comprend plusieurs cahiers:

  • Cahier-01: → Les bases de Linux.
  • Cahier-02: → Installation et configuration des logiciels prérequis sur le poste de travail.
  • Cahier-03: → Création d'un Serveur NethServer virtuel.
  • Cahier-04: → Serveur NethServer LOCAL & Let's Encrypt.
  • Cahier-05: → FAI, modem VDSL, domaine FQDN1) et Serveur NethServer physique.
  • Cahier-06: → Installation de WordPress.
  • Cahier-07: → Installation de l'extension de sécurité Wordfence.
  • Cahier-08: → WooCommerce, comptes chez Stripe et PayPal pour les paiements en ligne.
  • Cahier-09: → Sauvegarde/restauration ou migration d'un site avec l'extension Duplicator.
  • Cahier-10: → Serveur mandataire inversé.
  • Cahier-11: → Sauvegarde/restauration avec BackupPC.

Cours NethServer-201

Le Cours NethServer-201 décrit l'installation et la configuration d'applications sur un serveur NethServer.

Cours NethServer-301

Le Cours NethServer-301 décrit l'annuaire Active Directory roulant sur un Serveur NethServer.

Logiciels

Tous les logiciels nécessaires sont du domaine public ou LIBRE sous licence GPL; ils ne coûtent pas un sou. Le seul achat nécessaire est l'obtention d'un nom de domaine au prix initial de $15 CAD et son renouvellement annuel d'environ $30 CAD.

But final

Après avoir suivi le Cours NethServer-101, vous posséderez un site de Commerce en ligne fiable et hautement sécuritaire. De plus, vous pourrez utiliser un clone de votre site, sur un Serveur NethServer virtuel roulant sur votre poste de travail, pour tester de nouvelles extensions et applications sans compromettre la sécurité ou l'intégrité de votre site en ligne.

Particularités de ce document

Notes au lecteur

* Les captures d'écrans ne sont que des références.
** Les informations écrites ont préséance sur celles retrouvées dans les captures d'écrans. Veillez vous référer aux différents tableaux lorsque ceux-ci sont présents.
*** Une capture d'écran avec une accentuation en magenta indique qu'il faut remplacer cette distinction par vos propres paramètres ou implique un choix laissé à votre appréciation.

Conventions

Manipulation, truc ou ruse pour se tirer d'embarras.
Une recommandation ou astuce.
Une note.
Une étape, note ou procédure à surveiller.
Paragraphe non complété ou non vérifié.
Danger pour la sécurité du système.

Toutes les commandes à la console ou à travers PuTTY sont précédées d'une invite qui est toujours présente.

[[email protected] ~]# ping 10.10.10.75 -c1

PING 10.10.10.75 (10.10.10.75) 56(84) bytes of data.
64 bytes from 10.10.10.75: icmp_seq=1 ttl=64 time=1.63 ms

--- 10.10.10.75 ping statistics ---
1 packets transmitted, 1 received, 0% packet loss, time 0ms
rtt min/avg/max/mdev = 1.639/1.639/1.639/0.000 ms
[[email protected] ~]#
Commande à exécuter si ce n'est déjà fait.
Commande indiquée à titre d'information seulement.


À savoir

Serveur NethServer-7.6.1810

Le Serveur NethServer-7.6.1810 est un dérivé de la distribution Linux CentOS et est équivalent à CentOS-7.6.1810.

dorgee.micronator.org

Serveur passerelle pour les connexions à l'Internet.
Serveur DHCP pour tout le réseau LOCAL 192.168.1.0/24.

tchana.micronator-dev.org

Serveur virtuel LOCAL sous VirtualBox Version 6.0.4 r128413 (Qt5.6.2).

Poste de travail

Windows-8.1: on utilisera ce poste de travail comme station d'administration pour tout ce document.

Éditeur de texte

Ne modifiez pas les fichiers avec des éditeurs de documents tels Notepad, TextEdit ou autres qui ajoutent une marque d'ordre d'octets (byte order marks) aux fichiers et qui casse le programme PHP. Utilisez plutôt un éditeur de code tel vi, vim, Notepad++, ou Atom. Ces éditeurs gèrent l'encodage des fichiers de manière appropriée; ils peuvent aussi être utilisés pour réparer les fichiers précédemment cassés par les autres éditeurs de documents.

Notepad++

Voir le Cahier-02: Installations & configurations des logiciels prérequis du “Cours NethServer-101” pour l'installation et la configuration de cet éditeur.

Description

Référence: https://notepad-plus-plus.org/.
Notepad++ est un éditeur de code source qui prend en charge plusieurs langages. Ce logiciel, codé en C++ avec STL et win32 api, a pour vocation de fournir un éditeur de code source de taille réduite mais très performant. En optimisant de nombreuses fonctions, tout en conservant une facilité d’utilisation et une certaine convivialité, Notepad++ contribue à la limitation des émissions de dioxyde de carbone dans le monde; en effet, en réduisant l’utilisation du CPU, la consommation d’énergie des ordinateurs chute considérablement, en conséquence de quoi, la terre est plus verte.

Site de téléchargement: https://notepad-plus-plus.org/downloads/.

Documentation

Préparation de l'environnement de travail

Configuration du poste de travail

Voir la section À savoir du Cahier-03 : Création d'un Serveur NethServer virtuel du “Cours NethServer-101”.

Vérification

Centre Réseau et partage → Modifier les paramètres de la carte → clac (clic droit) sur la carte Éthernet → Statut → Détails.

● Nos deux adresses IP et nos deux passerelles son présentes.

Fermer toutes les fenêtre.

C:\Windows\System32\drivers\etc\hosts.

Les CNAME de notre Serveur NethServer virtuel LOCAL sont présents.

Installation d'un Serveur NethServer

Voir le Cahier-03: Création d'un Serveur NethServer virtuel du “Cours NethServer-101”.

Pour un serveur virtuel de test, prendre un minimum de 8 Go dynamiquement alloué pour le disque principal.

Mise à jour du Serveur

Avant de commencer quoi que ce soit, il est toujours préférable de mettre à jour le Serveur NethServer.

Fail2ban & ClamAV

Il est fortement recommandé d'installer Fail2ban et ClamAV pour mieux sécuriser notre futur système. L'installation de ces logiciels est décrite dans le Cahier-03: NethServer Virtuel du “Cours NethServer-101”.

Vérification du certificat Let's Encrypt

Pour l'installation d'un certificat Let's Encrypt, consulter le Cahier-04: NethServer LOCAL & Certificat Let's Encrypt du “Cours NethServer-101”.

On se rend à https://www.micronator-dev.org.

Il n'est pas nécessaire d'ajouter une exception pour le certificat, car il a été émis par une autorité de certification reconnue. Le cadenas est vert.

On clique le cadenas pour afficher les informations de la connexion, puis on clique l'icône >.

Plus d'informations.

Onglet Sécurité → Afficher le certificat.


- Le certificat a été émis par Let's Encrypt Authority X3.
- On clique l'onglet Détails.

- On clique Nom alternatif du sujet du certificat.
- Tous les CNAME sont présents.
- Fermer toutes les fenêtres.

Le certificat Let's Encrypt est à jour et fonctionne correctement.

interface Web NethServer

Il faut activer Javascript et les témoins (cookies).
Depuis le poste de travail, sur le réseau LOCAL 10.10.10.0/24, on accède à l'interface Web Nethserver http://10.10.10.75:980.

Login

Lorsque vous parvenez à l'URL, vous serez invité à entrer votre nom d’utilisateur (qui est obligatoirement root) et le mot de passe donné au cours du processus d’installation. Entrez ce justificatif et cliquez sur Login afin d’être amené à l'interface Web Nethserver. L’écran du gestionnaire s’affiche.

Le cadenas est vert, car nous avons un certificat émis par une autorité de certification reconnue.

Si vous avez de la difficulté à vous connecter, vidanger le cache DNS du poste de travail et celui du navigateur Firefox.

- Sur le poste de travail, ouvrir un écran de commandes.
- ifconfig /flushdns.

Historique → Supprimer l'historique ré­cent… → tout → Effacer maintenant.


Fournisseur des comptes

Configuration → Fournisseur des comptes.

LDAP local est notre fournisseur de comptes.


FQDN du serveur

Configuration → DNS onglet Hôtes.

Le FQDN du serveur: micronator-dev.org est bien ce qu'il devrait être; micronator-101.ddns.net provient du Cahier-03: NethServer Virtuel du “Cours NethServer-101”, on peut le supprimer pour ce document.

Nom du serveur

Configuration → Nom du serveur.


Paramètres d'accès à distance

Sécurité → SSH.


TLS policy

Sécurité → TLS policy.


FTP

Configuration → FTP onglet Configurer.

Le FTP ne doit pas être activé.


Serveurs DNS

Configuration → Réseau → onglet Serveur DNS.

Le serveur DNS secondaire peut être 8.8.8.8 ou 1.1.1.1; le dernier étant plus rapide.


Ouverture d'une session PuTTY

Les paramètres du serveur sont définis correctement et on peut utiliser PuTTY pour s'y loguer.

Voir PuTTY dans le Cahier-02 : Installations & configurations des logiciels prérequis du “Cours NethServer-101” pour vous familiariser avec ce logiciel de connexion..

On se logue en tant que l'utilisateur root.

login as: root
[email protected]'s password:  mot-de-passe-de-root
Last login: Sat Oct 19 15:58:02 2019 from 10.10.10.81

************ Welcome to NethServer ************

This is a NethServer installation.

Before editing configuration files, be aware
of the automatic events and templates system.


          http://docs.nethserver.org

***********************************************
[[email protected] ~]#

Adresse IP

On vérifie les adresses IP du serveur.

[[email protected] ~]# ifconfig

enp0s3: flags=4163<UP,BROADCAST,RUNNING,MULTICAST>  mtu 1500
        inet 10.10.10.75  netmask 255.255.255.0  broadcast 10.10.10.255
        inet6 fe80::a00:27ff:fedf:9e60  prefixlen 64  scopeid 0x20<link>
        ether 08:00:27:df:9e:60  txqueuelen 1000  (Ethernet)
        RX packets 1237  bytes 147855 (144.3 KiB)
        RX errors 0  dropped 0  overruns 0  frame 0
        TX packets 1471  bytes 1350638 (1.2 MiB)
        TX errors 0  dropped 0 overruns 0  carrier 0  collisions 0

enp0s8: flags=4163<UP,BROADCAST,RUNNING,MULTICAST>  mtu 1500
        inet 192.168.1.75  netmask 255.255.255.0  broadcast 192.168.1.255
        inet6 fe80::a00:27ff:fe50:453a  prefixlen 64  scopeid 0x20<link>
        ether 08:00:27:50:45:3a  txqueuelen 1000  (Ethernet)
        RX packets 3789  bytes 1613677 (1.5 MiB)
        RX errors 0  dropped 0  overruns 0  frame 0
        TX packets 4134  bytes 371155 (362.4 KiB)
        TX errors 0  dropped 0 overruns 0  carrier 0  collisions 0

lo: flags=73<UP,LOOPBACK,RUNNING>  mtu 65536
        inet 127.0.0.1  netmask 255.0.0.0
        inet6 ::1  prefixlen 128  scopeid 0x10<host>
        loop  txqueuelen 1000  (Local Loopback)
        RX packets 392  bytes 42659 (41.6 KiB)
        RX errors 0  dropped 0  overruns 0  frame 0
        TX packets 392  bytes 42659 (41.6 KiB)
        TX errors 0  dropped 0 overruns 0  carrier 0  collisions 0

[[email protected] ~]#

Fail2ban

On vérifie que le pare-feu Fail2ban soit installé.

[[email protected] ~]# rpm -qa | grep -i fail2ban

fail2ban-firewalld-0.9.7-1.el7.noarch
fail2ban-server-0.9.7-1.el7.noarch
fail2ban-0.9.7-1.el7.noarch
fail2ban-sendmail-0.9.7-1.el7.noarch
fail2ban-shorewall-0.9.7-1.el7.noarch
nethserver-fail2ban-1.1.10-1.ns7.noarch
[[email protected] ~]#

On vérifie que Fail2ban roule sur le serveur.

[[email protected] ~]# ps aux | grep -i fail2ban

root      2305  2.0  0.5 1746708 20008 ?       Sl   14:36   0:07 /usr/bin/python2 -s /usr/bin/fail2ban-server -s /var/run/fail2ban/fail2ban.sock -p /var/run/fail2ban/fail2ban.pid -x -b
root      2969  0.0  0.0 112708   984 pts/0    S+   14:42   0:00 grep --color=auto -i fail2ban
[[email protected] ~]#

ClamAV

Par défaut ClamAV est installé, mais partiellement, et s'occupe seulement du balayage des courriels.

Dans le Cahier-03 : Création d'un Serveur NethServer virtuel du “Cours NethServer-101”, nous avons installé ClamAV qui s'occupe aussi du balayage du système de fichiers.

On vérifie que l'antivirus ClamAV pour le système de fichiers soit installé.

[[email protected] ~]# rpm -qa | grep -i clamav

clamav-filesystem-0.101.4-1.el7.noarch
clamav-lib-0.101.4-1.el7.x86_64
clamav-0.101.4-1.el7.x86_64
clamav-update-0.101.4-1.el7.x86_64
clamav-unofficial-sigs-5.6.2-7.el7.noarch
[[email protected] ~]#

Configuration → Scanner Antivirus → onglet Clamscan.

ClamAV lancera un balayage complet du système à 01h00.

Utilisateurs

Utilisateur michelandre

Gestion → Utilisateurs et groupes → onglet Utilisateurs.

L'utilisateur michelandre a été créé dans le Cahier-03 : Création d'un Serveur NethServer virtuel du “Cours NethServer-101”.

Autres utilisateurs

Nous créons deux autres utilisateurs: toto et titi, nous activons Remote shell (SSH) et nous leur donnons un mot de passe.


Groupes

Nous créons un nouveau groupe grp-utilisateurs et y insérons toto et titi.


Répertoires personnels

À la connexion PuTTY, on se substitue à toto, on retourne à root, même procédure pour titi et michelandre.

Ces connexions auront comme principal avantage de créer le répertoire personnel de toto, titi et de michelandre.

[[email protected] ~]# su - toto

Creating home directory for [email protected]
[[email protected]@tchana ~]$
[[email protected]@tchana ~]$ exit

logout
[[email protected] ~]#
[[email protected] ~]# su - titi

Creating home directory for [email protected]
[[email protected]@tchana ~]$
[[email protected]@tchana ~]$ exit

logout
[[email protected] ~]#
[[email protected] ~]# su - michelandre

Creating home directory for [email protected]
[[email protected]@tchana ~]$
[[email protected]@tchana ~]$ exit

logout
[[email protected] ~]#

On vérifie la création des répertoires personnels.

[[email protected] ~]# ls -ls /var/lib/nethserver/home

total 0
0 drwx------ 2 [email protected] [email protected] 83 20 oct.  18:02 michelandre
0 drwx------ 2 [email protected]        [email protected] 83 20 oct.  18:02 titi
0 drwx------ 2 [email protected]        [email protected] 83 20 oct.  18:01 toto
[[email protected] ~]#

Répertoires de courriels

On se rends à https://www.micronator-dev.org/webmail/ et on se logue avec l'utilisateur toto.

Après s'être connecté à Webmail, toto envoie un courriel à michelandre. On répète les même opérations avec l'utilisateur titi.

On vérifie la réception des courriels par michelandre.

On vérifie la création des répertoires courriels.

[[email protected] ~]# ls -ls /var/lib/nethserver/vmail

total 4
0 drwx------ 3 vmail vmail 21 19 avril  2019 [email protected]
0 drwx------ 3 vmail vmail 21 19 avril  2019 [email protected]
0 drwx------ 3 vmail vmail 21  8 janv.  2019 root
4 -rw------- 1 vmail vmail 73 14 oct.  11:35 shared-mailboxes.db
0 drwx------ 3 vmail vmail 21 14 oct.  17:20 [email protected]
0 drwx------ 3 vmail vmail 21 14 oct.  17:19 [email protected]
0 drwx------ 3 vmail vmail 21  8 janv.  2019 vmail
0 drwx------ 3 vmail vmail 21 19 avril  2019 [email protected]
[[email protected] ~]#


Vérification de la configuration du réseau

Configuration → Réseau → cartes réseau VERT et ROUGE et onglet Serveurs DNS.


Collection PHP

Version PHP actuelle pour notre Serveur NethServer-7.6-1810.

[[email protected] ~]# php --version

PHP 5.4.16 (cli) (built: Oct 30 2018 19:30:51)
Copyright (c) 1997-2013 The PHP Group
Zend Engine v2.4.0, Copyright (c) 1998-2013 Zend Technologies
[[email protected] ~]#

Comme on le voit, notre version 5.4.16 de PHP est légèrement vieillotte.

Nous allons installer la Collection PHP qui fournit une version plus récente tout en gardant installée la version originale.

Collections de logiciels

Les développeurs de RedHat ont pensé qu'un inconvénient, avec entre autres la version 5 de PHP, allait survenir tôt ou tard et ont écrit les paquetages des Collections.

Tous les RPM des Collections sont installés dans le répertoire /opt; ce qui empêche toutes interférences ou conflits avec les installations par défaut.

PHP

Le but de la Collection PHP est d'installer PHP-5.6, PHP-7.0, PHP-7.1, PHP-7.2, PHP-7.3 et PHP-7.4 parallèlement à la version installée par défaut avec NethServer-7.6.1810, sans devoir supprimer ou modifier cette dernière. Cette Collection utilise les RPM du référentiel remi qui sont en fait, les mêmes que ceux sur le site Web officiel, mais ils ont l'avantage de fournir plus de choix. Cette Collection nécessite d'installer le référentiel stephdl.

Prérequis pour l'installation de la Collection PHP

Référence: https://wiki.nethserver.org/doku.php?id=php-scl.

Il faut installer les référentiels stephdl et remi pour pouvoir installer la Collection PHP.

Référentiel stephdl

Référence: https://wiki.nethserver.org/doku.php?id=stephdl_repository.

On vérifie si le référentiel stephdl est déjà installé.

[[email protected] ~]# rpm -qa | grep nethserver-stephdl

nethserver-stephdl-1.0.8-1.ns7.sdl.noarch
[[email protected] ~]#

Si ce n'est déjà fait, on installe ce référentiel.

[[email protected] ~]# yum install -y  http://mirror.de-labrusse.fr/NethServer/7/x86_64/nethserver-stephdl-1.0.8-1.ns7.sdl.noarch.rpm

...
Transaction Summary
============================================================================================
Install  1 Package

Total size: 40 k
Installed size: 40 k
...
Installed:
  nethserver-stephdl-1.0.8-1.ns7.sdl.noarch

Complete!
[[email protected] ~]#

Vérification.

[[email protected] ~]# rpm -qa | grep stephdl

nethserver-stephdl-1.0.8-1.ns7.sdl.noarch
[[email protected] ~]#

Référentiel remi

[[email protected] ~]# yum install -y http://rpms.famillecollet.com/enterprise/remi-release-7.rpm

...
Transaction Summary
============================================================================================
Install  1 Package

Total size: 23 k
Installed size: 23 k
...
Installed:
  remi-release.noarch 0:7.7-1.el7.remi

Complete!
[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[[email protected] ~]# rpm -qa | grep remi

remi-release-7.7-1.el7.remi.noarch
[[email protected] ~]#


Installation de la Collection PHP

[[email protected] ~]# yum install -y nethserver-php-scl --enablerepo=stephdl

...
Résumé de la transaction
============================================================================================
Installation   1 Paquet (+152 Paquets en dépendance)

Taille totale des téléchargements : 57 M
Taille d'installation : 167 M
...
  Installation : scl-utils-20130529-19.el7.x86_64                                     1/153
...
  Vérification : php71-php-common-7.1.33-1.el7.remi.x86_64                          153/153
...
Installé :
    nethserver-php-scl.x86_64 0:1.2.8-1.ns7.sdl

Dépendances installées :
  enchant.x86_64 1:1.6.0-8.el7
...
  tcl.x86_64 1:8.5.13-8.el7

Terminé !
[[email protected] ~]#

Mise à jour de la Collection

NethServer-7.6.1810 utilise intrinsèquement le référentiel remi-safe. Ce qui signifie qu'il est activé par défaut.

Exemple de la mise à jour de la Collection PHP.

[[email protected] ~]# yum update -y nethserver-php-scl --enablerepo=stephdl

Modules complémentaires chargés : changelog, fastestmirror, nethserver_events
Loading mirror speeds from cached hostfile
 * epel: epel.mirror.constant.com
 * remi-safe: mirror.team-cymru.com
No packages marked for update
[[email protected] ~]#

S'il y avait une mise à jour, elle serait installée avec cette commande.
La mise à jour du Serveur NethServer s'occupe aussi de celle de la Collection PHP.

Usage

Normalement, l'interface Web devrait être complète et vous ne devriez pas devoir utiliser la ligne de commande. Si vous pensez que Stéphane de Labrusse pourrait améliorer les paramètres PHP en apportant plus d'options, veuillez le lui demander: stephdl arobas de-labrusse point fr.

Les réglages sont répartis à deux endroits.

  • Gestion → Hôtes virtuels.
    À cette page, après avoir créé un hôte virtuel, vous pouvez choisir la version que vous utiliserez pour l'Ibay/virtualhost (par défaut, la version PHP d’Apache).
    Vu que NethServer utilise un script CGI pour gérer la version de PHP, vous ne pourrez pas ajuster les paramètres PHP avec le module nethserver-phpsettings; vous devez régler les paramètres à l'aide du fichier php.ini correspondant. Stéphane de Labrusse voulait coder quelque chose de “cool” afin que tous les paramètres ne soient pas basés uniquement sur des commandes db… Il a alors crée une page de configuration.

  • Configuration → Paramètres PHP.
    À cette page, vous pouvez choisir la version PHP que vous souhaitez utiliser pour l’ensemble du serveur.
    Lorsqu'Apache est le gestionnaire de PHP, vous pouvez alors définir les paramètres PHP avec le module nethserver-phpsettings. En d'autres termes, si vous souhaitez utiliser le module nethserver-phpsettings et que vous avez besoin d'une version spécifique de PHP, vous devez utiliser cette version pour tout le serveur. Bien sûr, vous pouvez revenir à la version par défaut en cas de problème avec une ancienne application Web. Dans d’autres parties de cette page de configuration, vous pouvez ajuster les paramètres PHP pour toutes les versions de PHP.

Répertoire d'installation

Toutes les versions PHP de la Collection proviennent du référentiel remi-safe et sont installées dans le répertoire /opt/remi.

On vérifie la présence du référentiel remi-safe sur le Serveur NethServer.

[[email protected] ~]# yum repolist | grep remi

* remi-safe: mirror.team-cymru.com
remi-safe                   Safe Remi's RPM repository for Enterprise Lin  3 621
[[email protected] ~]#

On vérifie le répertoire /opt.

[[email protected] ~]# ls -ls /opt

total 0
0 drwxr-xr-x. 7 root root 81  4 janv.  2019 puppetlabs
0 drwxr-xr-x  8 root root 84 16 nov.  13:58 remi
0 drwxr-xr-x  2 root root  6 30 oct.   2018 rh
[[email protected] ~]#

On affiche le répertoire /opt/remi.

[[email protected] ~]# ls -ls /opt/remi

total 0
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:57 php56
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:57 php70
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:58 php71
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:57 php72
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:58 php73
0 dr-xr-xr-x 3 root root 32 16 nov.  13:57 php74
[[email protected] ~]#

PHP72 par défaut après une connexion à la ligne de commande

Référence: http://appdev.oit.umn.edu/2015/02/11/scl/

On crée le fichier d'activation qui sera lu lors d'une connexion à une console du Serveur NethServer.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

cat > /etc/profile.d/activer-php72.sh <<'EOT'
#!/bin/bash
source /opt/remi/php72/enable
if [[ "$X_SCLS" != *php72* ]]; then
src="`scl enable php72 'echo $X_SCLS'`"
pkgs=(${src// / })
uniq=($(printf "%s\n" "${pkgs[@]}" | sort -u));
export X_SCLS="${uniq[@]}"
fi
EOT

On rend le fichier exécutable.

[[email protected] ~]# chmod +x /etc/profile.d/activer-php72.sh

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# ls -als /etc/profile.d/activer-php72.sh

4 -rwxr-xr-x 1 root root 215 16 nov.  14:03 /etc/profile.d/activer-php72.sh
[[email protected] ~]#

Vérification si PHP72 est le défaut

On ferme la connexion PuTTY et on en ouvre une nouvelle.

On vérifie l'installation de la Collection.

[[email protected] ~]# rpm -qa | grep scl-

centos-release-scl-rh-2-3.el7.centos.noarch
centos-release-scl-2-3.el7.centos.noarch
scl-utils-20130529-19.el7.x86_64
nethserver-php-scl-1.2.8-1.ns7.sdl.x86_64

Collections installées.

[[email protected] ~]# scl -l

php56
php70
php71
php72
php73
php74
[[email protected] ~]#

Quel est le PHP par défaut?

[[email protected] ~]# which php

/opt/remi/php72/root/usr/bin/php
[[email protected] ~]#

Quelle est sa version?

[[email protected] ~]# php --version

PHP 7.2.24 (cli) (built: Oct 22 2019 11:28:13) ( NTS )
Copyright (c) 1997-2018 The PHP Group
Zend Engine v3.2.0, Copyright (c) 1998-2018 Zend Technologies
    with Zend OPcache v7.2.24, Copyright (c) 1999-2018, by Zend Technologies
[[email protected] ~]#

Notre fichier activer-php72.sh fonctionne correctement.

Sauvegarde du fichier d'activation

On vérifie si le nom du fichier /etc/profile.d/activer-php72.sh est déjà présent dans le fichier d'inclusion de la sauvegarde des données: /etc/backup-data.d/custom.include, sinon on l'insère.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

NouvelleInclusion="/etc/profile.d/activer-php72.sh"
if grep -Fxq "$NouvelleInclusion" /etc/backup-data.d/custom.include
then
    # L'entrée a été trouvée dans custom.include
    echo -e "\nLe fichier custom.include contient déjà l'entrée:\n$NouvelleInclusion \n"
else
    # L'entrée n'a pas été trouvée dans custom.include
    echo -e "$NouvelleInclusion" >> /etc/backup-data.d/custom.include
    echo -e "\nL'entrée: $NouvelleInclusion a été ajoutée\n"
fi

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /etc/backup-data.d/custom.include | grep /etc/profile.d/activer-php72.sh

/etc/profile.d/activer-php72.sh
[[email protected] ~]#

Ci-dessus, il n'y a pas de ligne vide avant /etc/profile.d/activer-php72.sh. Nous en avons inséré une afin de faciliter la copie de la commande.

Mise à jour de la Collection

NethServer-7.6.1810 utilise intrinsèquement le référentiel remi-safe. Ce qui signifie qu'il est activé par défaut. Lancez simplement la commande suivante pour mettre à jour la Collection PHP:

[[email protected] ~]# yum update -y nethserver-php-scl --enablerepo=stephdl

Loaded plugins: changelog, fastestmirror, nethserver_events
Loading mirror speeds from cached hostfile
 * ce-base: it.centos.contactlab.it
 * ce-extras: it.centos.contactlab.it
 * ce-updates: it.centos.contactlab.it
 * epel: epel.mirror.constant.com
 * nethforge: mirror.nethserver.org
 * nethserver-base: mirror.nethserver.org
 * nethserver-updates: mirror.nethserver.org
 * remi-safe: rpms.remirepo.net
No packages marked for update
[[email protected] ~]#

S'il y avait une mise à jour, elle serait installée avec cette commande.
La mise à jour du Serveur NethServer s'occupe aussi de celle de la Collection PHP.

Ajustement des paramètres PHP

Les valeurs de certains paramètres de PHP ne sont pas suffisants pour certains ajouts. Ces paramètres sont: MemoryLimit, PostMaxSize et UploadMaxFilesize. Il faut les ajuster.

Affichage des paramètres par défaut.

[[email protected] ~]# config show php72

php72=configuration
    AllowUrlFopen=On
    ExposePhp=0
    MaxExecutionTime=30
    MaxFileUpload=20
    MaxInputTime=60
    MemoryLimit=128
    PostMaxSize=20
    UploadMaxFilesize=10
[[email protected] ~]#

Il faut obligatoirement que le paramètre PostMaxSize soit plus grand que celui de UploadMaxFilesize. Si on modifie l'un, il faut vérifier l'autre pour que la correspondance des grandeurs soit respectée.

Ci-dessous, le caractère > signifie “plus grand que”.
Nous allons ajuster: MemoryLimit (250M) > PostMaxSize (100M) > UploadMaxFilesize (75M).

MemoryLimit

Chaque fois qu'un client fait une requête au serveur Web, PHP génère un processus PHP. Le travail de ce processus est de générer du code HTML qu'il envoie au client. Le processus fournit un temps d'exécution à un script qui crée la réponse à la requête. La limite de mémoire MemoryLimit est la quantité maximale de mémoire que ce processus peut utiliser. Si la limite est atteinte ou dépassée, le processus échoue et Apache signale une erreur HTTP 500.

PostMaxSize

Le paramètre PostMaxSize définit la taille maximale autorisée pour les données d'un post. Ce paramètre affecte également le téléchargement de fichiers. Pour télécharger des fichiers volumineux, cette valeur doit absolument être toujours supérieure à UploadMaxFilesize.

UploadMaxFilesize

Pour certaines extensions, telles qu'entre autres WooCommerce, WordPress doit autoriser le téléversement de fichiers et la grandeur de ceux-ci ne peut dépasser la limite définie par le paramètre UploadMaxFilesize de PHP.
La limite ci-contre, est celle de WordPress.

Version PHP par défaut

On définit la version PHP par défaut pour Apache.

Configuration → Paramètres PHP → onglet Version PHP Apache → cliquer Php72 SCL Version → SOUMETTRE.


Ajustements des paramètres de la version PHP-7.2

Onglet Php V7.2 SCL
Ajuster tel que ci-contre (250M - 100M - 75M)
→ SOUMETTRE.

Allow PHP access to remote files est un bris de sécurité.


Onglet Version par défaut de PHP
Ajuster tel que ci-contre (250M - 75M - 75M)
→ SOUMETTRE.

Autoriser l'accès PHP aux fichiers distants est un bris de sécurité.

Vérifications à la ligne de commande

MemoryLimit
[[email protected] ~]# cat /etc/opt/remi/php72/php.ini | grep -i Memory_Limit

memory_limit                           = 250M
[[email protected] ~]#
PostMaxSize
[[email protected] ~]# cat /etc/opt/remi/php72/php.ini | grep -i post_max_size

post_max_size                          = 100M
[[email protected] ~]#
UploadMaxFilesize
[[email protected] ~]# cat /etc/opt/remi/php72/php.ini | grep -i upload_max_filesize

upload_max_filesize                    = 75M

Comme on le voit ci-dessus, les grandeurs maximales pour PHP-7.2 sont maintenant de: MemoryLimit (250M) > PostMaxSize (100M) > UploadMaxFilesize (75M).

On vérifie la configuration de PHP-7.2.

[[email protected] ~]# config show php72

php72=configuration
    AllowUrlFopen=Off
    ExposePhp=0
    MaxExecutionTime=30
    MaxFileUpload=20
    MaxInputTime=60
    MemoryLimit=250
    PostMaxSize=100
    UploadMaxFilesize=75
[[email protected] ~]#

Installation du module PHP pour AD

[[email protected] ~]# yum install -y  nethserver-rh-php72-php-fpm  php72-php-ldap  php-mbstring  php-mcrypt

...
Le paquet php72-php-ldap-7.2.24-1.el7.remi.x86_64 est déjà installé dans sa dernière version
Le paquet php-mbstring-5.4.16-46.el7.x86_64 est déjà installé dans sa dernière version
...
Résumé de la transaction
============================================================================================
Installation   2 Paquets (+10 Paquets en dépendance)

Taille totale des téléchargements : 6.9 M
Taille d'installation : 23 M
...
Installé :
  nethserver-rh-php72-php-fpm.noarch 0:1.0.0-1.ns7     php-mcrypt.x86_64 0:5.4.16-9.el7

Dépendances installées :
  rh-php72.x86_64 0:1-2.el7                      rh-php72-php-cli.x86_64 0:7.2.10-3.el7
  rh-php72-php-common.x86_64 0:7.2.10-3.el7      rh-php72-php-fpm.x86_64 0:7.2.10-3.el7
  rh-php72-php-json.x86_64 0:7.2.10-3.el7        rh-php72-php-pear.noarch 1:1.10.5-1.el7
  rh-php72-php-process.x86_64 0:7.2.10-3.el7     rh-php72-php-xml.x86_64 0:7.2.10-3.el7
  rh-php72-php-zip.x86_64 0:7.2.10-3.el7         rh-php72-runtime.x86_64 0:1-2.el7

Terminé !
[[email protected] ~]#

phpinfo.php

On crée un fichier qui affichera toutes les information de PHP.
Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

cat > /var/www/html/phpinfo.php <<'EOT'
<?php
// Affiche toutes les informations de PHP, par défaut INFO_ALL
phpinfo();
?>
EOT

On ajuste le propriétaire:groupe.

[[email protected] ~]# chown apache:apache /var/www/html/phpinfo.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# ls -ls /var/www/html/phpinfo.php

4 -rw-r--r-- 1 apache apache 84 16 nov.  14:16 /var/www/html/phpinfo.php
[[email protected] ~]#

On lance le fichier: https://www.micronator-dev.org/phpinfo.php.

On examine la section Core qui affiche qu'on utilise la version PHP-7.2.24.

Le test est terminé, on supprime le fichier.

[[email protected] ~]# rm -rf /var/www/html/phpinfo.php

[[email protected] ~]#

On vérifie la suppression.

[[email protected] ~]# ls -ls /var/www/html/phpinfo.php

ls: impossible d'accéder à /var/www/html/phpinfo.php: Aucun fichier ou dossier de ce type
[[email protected] ~]#

Instantané VirtualBox

À ce stade-ci, on peut prendre un instantané de la machine virtuelle afin de pouvoir y revenir en cas d'une future erreur de manipulation.

Installation de Self Service Password

Introduction

On veut que les utilisateurs puissent changer leur mot de passe sans utiliser un VPN et sans exposer le gestionnaire Web du serveur à l'ensemble de l'Internet.

Téléchargement

Lien de téléchargement: https://ltb-project.org/download#self_service_password.

On téléverse le fichier ltb-project-self-service-password-1.3.tar.gz dans le répertoire /root.

Installation

On vérifie le téléchargement du fichier.

[[email protected] ~]# ls -als ltb-project-self-service-password-1.3.tar.gz

1704 -rw-r--r-- 1 root root 1744823 Nov  4 16:15 ltb-project-self-service-password-1.3.tar.gz
[[email protected] ~]#

On crée un répertoire pour SSP.

[[email protected] ~]# mkdir /usr/share/self-service-password

[[email protected] ~]#

On extraie l'archive tar.gz dans le répertoire pour SSP.

[[email protected] ~]# tar -zxvf /root/ltb-project-self-service-password-1.3.tar.gz -C /usr/share/self-service-password --strip-components=1

ltb-project-self-service-password-1.3/index.php
...
ltb-project-self-service-password-1.3/fonts/fontawesome-webfont.ttf
[[email protected] ~]#

On ajuste Récursivement le propriétaire:groupe de tout le répertoire de SSP.

[[email protected] ~]# chown -R apache:apache /usr/share/self-service-password/

[[email protected] ~]#

On vérifie le répertoire de SSP.

[[email protected] ~]# ls -lsd /usr/share/self-service-password/

0 drwxr-xr-x 11 apache apache 182 16 nov.  14:23 /usr/share/self-service-password/
[[email protected] ~]#

Par sécurité, on enlève Récursivement tous les droits à “other” à l'intérieur du répertoire de SSP.

[[email protected] ~]# chmod -R o-rwx /usr/share/self-service-password/*

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# ls -als /usr/share/self-service-password/

total 68
 0 drwxr-xr-x   11 apache apache   182 16 nov.  14:23 .
 4 drwxr-xr-x. 119 root   root    4096 16 nov.  14:23 ..
 0 drwxrwx---    2 apache apache    28 10 juil.  2018 conf
 0 drwxrwx---    2 apache apache   179 10 juil.  2018 css
 4 drwxrwx---    2 apache apache  4096 10 juil.  2018 fonts
 0 drwxrwx---    2 apache apache   152 10 juil.  2018 images
12 -rw-rw----    1 apache apache  9787 10 juil.  2018 index.php
 0 drwxrwx---    2 apache apache    57 10 juil.  2018 js
 4 drwxrwx---    2 apache apache  4096 10 juil.  2018 lang
 0 drwxrwx---    3 apache apache   108 10 juil.  2018 lib
36 -rw-rw----    1 apache apache 35147 10 juil.  2018 LICENCE
 4 -rw-rw----    1 apache apache  2952 10 juil.  2018 menu.php
 0 drwxrwx---    2 apache apache   164 10 juil.  2018 pages
 4 -rw-rw----    1 apache apache  1994 10 juil.  2018 README.md
 0 drwxrwx---    2 apache apache    33 10 juil.  2018 scripts
[[email protected] ~]#


Ajout d'un fichier de configuration à Apache

On ajoute un fichier de configuration self-service-passord.conf à Apache qui intégrera SSP.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

cat > /etc/httpd/conf.d/self-service-passord.conf <<'EOT'
Alias  /ssp  /usr/share/self-service-password

<Directory /usr/share/self-service-password>
        AllowOverride all
        <IfVersion >= 2.3>
            Require all granted
        </IfVersion>
        <IfVersion < 2.3>
            Order Deny,Allow
            Allow from all
        </IfVersion>
        DirectoryIndex index.php
        AddDefaultCharset UTF-8
</Directory>
 
<Directory /usr/share/self-service-password/scripts>
        AllowOverride None
        <IfVersion >= 2.3>
            Require all denied
        </IfVersion>
        <IfVersion < 2.3>
            Order Deny,Allow
            Deny from all
        </IfVersion>
</Directory>


EOT

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /etc/httpd/conf.d/self-service-passord.conf

Alias  /ssp  /usr/share/self-service-password

<Directory /usr/share/self-service-password>
        AllowOverride all
        <IfVersion >= 2.3>
            Require all granted
        </IfVersion>
        <IfVersion < 2.3>
            Order Deny,Allow
            Allow from all
        </IfVersion>
        DirectoryIndex index.php
        AddDefaultCharset UTF-8
</Directory>

<Directory /usr/share/self-service-password/scripts>
        AllowOverride None
        <IfVersion >= 2.3>
            Require all denied
        </IfVersion>
        <IfVersion < 2.3>
            Order Deny,Allow
            Deny from all
        </IfVersion>
</Directory>

[[email protected] ~]#

Ci-dessus, il n'y a pas de ligne vide avant Alias /ssp /usr/share/self-service-password. Nous en avons inséré une afin de faciliter la copie de la commande.

On vérifie la syntaxe de notre fichier de configuration.

[[email protected] ~]# apachectl configtest

Syntax OK
[[email protected] ~]#

On redémarre Apache.

[[email protected] ~]# systemctl restart httpd

[[email protected] ~]#


Vérification de l'installation

On vérifie le fonctionnement de SSP en se rendant à l'URL:

https://www.micronator-dev.org/ssp/.

SSP fonctionne correctement.

On peut procéder à sa configuration.

Instantané VirtualBox

À ce stade-ci, on peut prendre un instantané de la machine virtuelle afin de pouvoir y revenir en cas d'une future erreur de manipulation.

Configuration de SSP

Description

Tous les paramètres de configuration de SSP sont contenus dans le fichier /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.php.
Afin de ne pas être affecté par une mise à niveau, vous ne devez pas modifier les valeurs dans ce fichier.
Si on veut modifier un paramètre de la configuration de SSP, on crée un fichier config.inc.local.php qu'on ajoute dans le répertoire /usr/share/self-service-password/conf/.

Les paramètres spécifiés dans le fichier config.inc.local.php ont préséance sur ceux du fichier config.inc.php.

Fichier config.inc.local.php

On crée le fichier de configuration locale.

[[email protected] ~]# touch /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On change le propriétaire:groupe.

[[email protected] ~]# chown apache:apache /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On ajuste les droits.

[[email protected] ~]# chmod 440 /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# ls -ls /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

0 -r--r----- 1 apache apache 0 16 nov.  15:23 /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php
[[email protected] ~]#

Paramètres LDAP

On affiche les paramètres LDAP.

[[email protected] ~]# cat /etc/libuser.conf

# ================= DO NOT MODIFY THIS FILE =================
#
# Manual changes will be lost when this file is regenerated.
#
# Please read the developer's guide, which is available
# at NethServer official site: https://www.nethserver.org
#
#


[defaults]
    modules = ldap
    crypt_style = sha512
    create_modules = ldap

[groupdefaults]
    LU_GROUPNAME = %n

[import]
    login_defs = /etc/login.defs
    default_useradd = /etc/default/useradd

[ldap]
    userBranch = ou=People
    password = kN_7IjCs35FxCrGn
    basedn = dc=directory,dc=nh
    groupBranch = ou=Groups
    binddn = cn=libuser,dc=directory,dc=nh
    bindtype = simple
    server = ldap://127.0.0.1

[userdefaults]
    LU_GIDNUMBER = %u
    LU_USERNAME = %n
[[email protected] ~]#

Nous utiliserons les paramètres sous [ldap] pour la configuration du fichier config.inc.local.php de SSP.

On peut télécharger notre logo en format png dans le répertoire /usr/share/self-service-password/images/.

[[email protected] ~]# ls -ls /usr/share/self-service-password/images/*logo*

28 -rw-r----- 1 apache apache 26620   8 mai  2017 /usr/share/self-service-password/images/logo_Micronator_250x65_TB.png
16 -rw-rw---- 1 apache apache 12656 10 juil. 2018 /usr/share/self-service-password/images/ltb-logo.png
[[email protected] ~]#

config.inc.local.php

On copie tout le contenu de l'encadré ci-dessous dans le fichier config.inc.local.php.

Si on copie les lignes de l'encadré depuis le fichier PDF de ce cahier, il faut enlever de la copie, les en-têtes de haut et de bas de pages.

<?php

##### FICHIER DE CONFIGURATION: config.inc.local.php

## 2019-11-17, Michel-André.
## 2019-11-18_12h49 - $ldap_url, $ldap_binddn et $ldap_bindpw
##                    proviennent du fichier /etc/libuser.conf.


##### CONFIGURATION GÉNÉRALE
$lang = "fr";
$show_menu = true;

## Notification d'un changement de mot de passe
# Utilisez cette option pour envoyer un courrier de confirmation à 
# l'utilisateur, juste après une changement de mot de passe par jeton réussi.
# défaut -> false
$notify_on_change = true; 

## Action par défaut
# Par défaut, la page de modification du mot de passe est affichée. Vous pouvez
# configurer quelle page doit être affichée lorsqu'aucune action n'est définie.
# Valeurs possibles:
# change <- défaut
# sendtoken <- tout faire par jeton courriel
# sendsms >- utiliser le courrier SMS
$default_action = "change";

## Utilisation de sms
# Pour activer cette fonctionnalité, il faut que l'usager ait déjà spécifié son numéro de
# mobile dans ses préférences. Disponible avec le module NethServer "WebTop 5 groupware".
# défaut -> false
$use_sms = false;

##### QUESTION
# Vous pouvez activer ou désactiver la fonctionnalité de changement de mot de passe par
# question.
# défaut -> false
$use_questions = true;

# Les mots-clé doivent être en minuscule et sans accents.
$messages['questions']['voiture'] = "Quelle fut votre première voiture?";
$messages['questions']['ecole'] = "L'école primaire de votre 1ère année?";
$messages['questions']['ami'] = "Quel était le mom de votre meilleur ami d'enfance?";
$messages['questions']['datenaissance'] = "Quelle est votre date de naissance: AAAA-MM-JJ?";
$messages['questions']['saison'] = "Quelle est votre saison préférée?";

# Vous devez configurer $keyphrase (Phrase de passe) pour que le chiffrement de la réponse
# fonctionne. À votre choix, mais ne doit pas être modifiée par la suite.
$keyphrase = "ABCdefGHIjkl";
# Chiffrage de la réponse à la question dans l'annuaire.
# défaut -> true
# Pour la ompatibilité avec Active Directory -> false 
$crypt_answers = false;


##### STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL DÉBUT
# Celle-ci est appliquée avant la politique de mot de passe de l'annuaire.
# Longueur minimale.
$pwd_min_length = 7;
# Longueur maximale.
# Définir à 0 pour désactiver le contrôle de la longueur maximale.
$pwd_max_length = 16;
# Nombre minimum de caractères en minuscule.
$pwd_min_lower = 3;
# Nombre maximal de caractères en majuscule.
$pwd_min_upper = 1;
# Nombre minimum de caractères numériques.
$pwd_min_digit = 1;
# Nombre minimum de caractères non-alphanumériques.
$pwd_min_special = 1;
# L'expression employée ci-dessous signifie que les caractères spéciaux sont tous les
# caractères sauf les caractères alphabétiques et numériques.
$pwd_special_chars = "^a-zA-Z0-9";
# Caractères défendus.
# Vous pouvez empêcher certains caractères d'être utilisés dans le mot de passe.
$pwd_forbidden_chars = "@";
# Ne pas réutiliser le même mot de passe qu'actuellement.
# true <- Défaut ** On ne peut pas utiliser le même mot de passe.
# false          ** On peut utiliser le même mot de passe.
$pwd_no_reuse = true;
# Vérifier que le mot de passe est différent de celui du login.
$pwd_diff_login = true;
# Vous pouvez définir le nombre de classes de caractères différentes
# (minuscule, majuscule, chiffre, non-alphanumérique) dans le mot de passe.
$pwd_complexity = 2;
# Permet de vérifier si le mot de passe a déjà été compromis, en utilisant la
# base de données https://haveibeenpwned.com/.
# Défaut -> false.
$use_pwnedpasswords = false;
# Afficher le message des contraintes de la stratégie de mot de passe:
# always <- défaut.
# never
# onerror
$pwd_show_policy = "always";
# Endroit pour affichager le message de la stratégie de mot de passe:
# above - (en haut) <- défaut
# below - (en bas)
$pwd_show_policy_pos = "above";
##### STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL FIN


##### LOGO
$logo = "images/logo_Micronator_250x65_TB.png";


##### JOURNAL
# Par défaut, les URL générées sont consignées dans le journal des erreurs Apache.
# Ce comportement peut être modifié pour les insérer dans un fichier spécifique.
# L'utilisateur Apache doit avoir le droit d'écriture sur ce fichier.
$reset_request_log = "/var/log/self-service-password";


##### LDAP EN TANT QUE FOURNISSEUR DES COMPTES - DÉBUT
# Adresse du serveur
# Ce paramètre se trouve dans le fichier:  /etc/libuser.conf
# Pour utiliser SSL, définiR ldaps dans l'URL.
$ldap_url = "ldaps://127.0.0.1";

## Justificatif - nom et mot de passe
# Ces paramètres se trouvent dans le fichier:  /etc/libuser.conf
$ldap_binddn = "cn=libuser,dc=directory,dc=nh";
$ldap_bindpw = "kN_7IjCs35FxCrGn";

# Celui qui change les mots de passe.
$who_change_password = "manager";

# Recherche
# Pour définir la base de la recherche et le filtre de recherche.
# Ces paramètres se trouvent dans le fichier:  /etc/libuser.conf
$ldap_base = "dc=directory,dc=nh";
# Filtre pour la recherche
$ldap_filter = "(&(objectClass=person)(uid={login})(!(uid=admin)))";

# Définit l'attribut LDAP où est stockée l'adresse courriel de l'utilisateur.
$mail_attribute = "mail";

# Attribut de la réponse
# Définit l'attribut dans lequel la réponse à la question sera stockée. Le nom
# de l'attribut doit être en minuscule, ceci est requis par l'API php-ldap.
$answer_objectClass = "extensibleObject";
$answer_attribute = "info";
##### LDAP EN TANT QUE FOURNISSEUR DES COMPTES - FIN


##### COURRIELS - DÉBUT
# 1) Tout d'abord, l'utilisateur entrera son identifiant et son adresse
#    adresse courriel. Un courriel lui est alors envoyé.
# 2) Ensuite, l'utilisateur clique sur le lien dans le courriel reçu et peut alors
#    définir un nouveau mot de passe.
# Les sessions PHP sont utilisées pour stocker et récupérer les jetons côté serveur.
# On peut activer/désactiver cette fonction avec le paramètre "$use_tokens" ci-dessous.
# Défaut "false" désactive, et, l'icône n'apparaît plus en haut de l'écran.
$use_tokens = true;

# Adresse courriel
# Vous pouvez également éviter de demander l'adresse courriel de l’utilisateur, seul son
# identifinat lui sera demandé. L'adresse courriel est récupérée depuis LDAP.
# Le défaut "false" demande l'adresse courriel et l'utilisateur doit entrer son adresse
# courriel. La valeur "true" ne la demande pas.
$mail_address_use_ldap = true;

# Chiffrement des jetons
# Vous pouvez chiffrer les jetons pour protéger l'identifiant de session.
# true <- défaut
$crypt_tokens = true;

# Durée de vie des jetons (en secondes)
# Vous devez définir une durée de vie pour les jetons, afin qu'ils soient supprimés s'ils ne
# sont pas utilisés.
# Défaut "3600".
$token_lifetime = "3600";

# De qui le courriel doit-il provenir?
$mail_from = "[email protected]";
$mail_from_name = "Service des mots de passe";
$mail_signature = "";

# Configuration de PHPMailer (voir https://github.com/PHPMailer/PHPMailer)
$mail_sendmailpath = '/usr/sbin/sendmail';
$mail_protocol = 'sendmail';
$mail_smtp_debug = 0;
$mail_debug_format = 'html'; #défaut=error_log
$mail_contenttype = 'text/plain';
$mail_wordwrap = 0;
$mail_charset = 'utf-8';
$mail_priority = 3;
$mail_newline = PHP_EOL;
##### COURRIELS - FIN

##### FIN DU FICHIER DE CONFIGUTATION SSP: config.inc.local.php

# Commentaire.

/* Début d'un long commentaire.

*/ Fin d'un long commentaire.

Surveillez les paramètres que vous devez remplacer par vos propres valeurs.

Pour un premier test, on peut commenter la STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL:
/* au début de la stratégie et */ à la fin de la stratégie.

...
/*
##### STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL DÉBUT
...
##### STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL FIN
*/
...


Vérification du lien ssp

On se rend à l'URL:
https://www.micronator-dev.org/ssp/

Tout s'affiche correctement.

Ci-contre, la STRATÉGIE DE MOT DE PASSE LOCAL n'a pas été commentée.

Journal (log)

On crée le fichier pour le journal de SSP.

[[email protected] ~]# touch /var/log/self-service-password

[[email protected] ~]#

On ajuste le propriétaire:groupe.

[[email protected] ~]# chown apache:root /var/log/self-service-password

[[email protected] ~]#

On ajuste les droits

[[email protected] ~]# chmod 600 /var/log/self-service-password

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[root[email protected] ~]# ls -als /var/log/self-service-password

0 -rw------- 1 apache root 0 16 nov.  16:58 /var/log/self-service-password
[[email protected] ~]#

Instantané VirtualBox

À ce stade-ci, on peut prendre un instantané de la machine virtuelle afin de pouvoir y revenir en cas d'une future erreur de manipulation.

reCAPTCHA

Description

Référence: https://fr.wikipedia.org/wiki/ReCAPTCHA.

reCAPTCHA est un système mettant à profit les capacités de reconnaissance des utilisateurs humains mobilisées par les tests CAPTCHA, pour améliorer par la même occasion le processus de numérisation de livres, là où échouent les systèmes de reconnaissance optique de caractères (OCR).

Mis au point par des chercheurs de la Carnegie Mellon School of Computer Science de l'université Carnegie-Mellon à Pittsburgh, dont était également issu le projet CAPTCHA.

En 2009, le projet reCAPTCHA est à même de numériser les archives du New York Times: en septembre 2009, environ 20 ans d'archives avaient été numérisés, et les responsables du projet espéraient avoir complètement numérisé les 110 autres années avant la fin de 2010.

Le 16 septembre 2009, Google annonce l'acquisition de la société reCAPTCHA. Celle-ci sera notamment utilisée dans le processus de numérisation d'ouvrage Google Books.

En décembre 2014, une nouvelle version de reCAPTCHA évite à l'internaute d'avoir à taper des caractères ou des chiffres: il n'a plus qu'à cliquer sur une case. Un système à base d'intelligence artificielle détecte s'il s'agit bien d'un clic fait par un humain et si c'est bien le cas, le CAPTCHA est validé.

Connexion à Google

On se rend à l'URL: https://accounts.google.com/signin/v2/identifier.

On crée un compte pour soi-même ou pour son entreprise et on se connecte avec son justificatif Google.


Lorsque le compte Google est créé et que nous sommes connecté, on clique l'icône Applications Google → Recherche pour ouvrir une fenêtre de navigation.

On entre: https://www.google.com/recaptcha/admin/create.


Configuration de la demande reCAPTCHA

Libellé

Entrez le libellé que vous souhaitez afin de vous en souvenir, c'est simplement un indicateur.

⊙ reCAPTCHA version 2.

⊙ Case à cocher “Je ne suis pas un robot”.


Domaines

Entrez votre nom de domaine sous la forme www.votredomaine.com (sans http/https).

Accepter les conditions d'utilisation de reCAPTCHA

Cochez si vous acceptez les conditions d'utilisation de reCAPTCHA.

Envoyer des alertes aux propriétaires

Recevez des alertes si Google détecte un problème sur votre site; par exemple, une erreur de configuration ou une augmentation du trafic suspect.

Envoyer.


Clés reCAPTCHA

La dernière étape consiste à copier les clés du site et les coller dans les champs dédiés dans le fichier config.inc.local.php de SSP.

Vous devez entrer la clé du site ainsi que la clé secrète.

On se déconnecte de notre compte Google.


Ajout au fichier config.inc.local.php

On ajoute les lignes ci-dessous, entre “##### COURRIELS - FIN” et “##### FIN DU FICHIER DE CONFIGUTATION SSP: config.inc.local.php”.

Remplacez certaines valeurs par vos paramètres personnel.

...
##### COURRIELS - FIN


##### reCAPTCHA v2 de Google - DÉBUT
## CAPTCHA
# 2019-11-18_16h00 / [email protected] // Indice sur votre mot de pass GooGle
# défaut=false pour ne pas utiliser reCAPTCHA
$use_recaptcha = true;

# Clé publique 
$recaptcha_publickey = "VOTRE CLÉ PUBLIQUE reCPATCHA";

# Clé privée (secrète)
$recaptcha_privatekey = "VOTRE CLÉ PRIVÉE reCPATCHA";

# Personnalisation (voir https://developers.google.com/recaptcha/docs/display)
$recaptcha_theme = "light";
$recaptcha_type = "image";
$recaptcha_size = "normal";

# Méthode de requête reCAPTCHA
# 'null' <- défaut, mais non-fonctionnel.
# '\ReCaptcha\RequestMethod\CurlPost' <- fonctionnel.
$recaptcha_request_method = '\ReCaptcha\RequestMethod\CurlPost'; 
##### reCAPTCHA v2 de Google - FIN


##### FIN DU FICHIER DE CONFIGUTATION SSP: config.inc.local.php

Pour désactiver reCaptcha, vous pouvez mettre le paramètre $use_recaptcha à false.

Vérification de reCaptcha

Afin de voir s'afficher reCAPTCHA avant le bouton Envoyer, on se rend à notre page SSP:
https://www.micronator-dev.org/ssp


On clique Je ne suis pas un robot.

- On sélectionne les images.
- VALIDER.


Notre sélection d'images est validée.


Sauvegarde du répertoire de SSP

On vérifie si le nom du répertoire /usr/share/self-service-password/ est déjà inclus dans le fichier d'inclusion de la sauvegarde des données /etc/backup-data.d/custom.include, sinon on l'insère.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

NouvelleInclusion="/usr/share/self-service-password/"
if grep -Fxq "$NouvelleInclusion" /etc/backup-data.d/custom.include
then
    # L'entrée a été trouvée dans custom.include
    echo -e "\nLe fichier custom.include contient déjà l'entrée:\n$NouvelleInclusion \n"
else
    # L'entrée n'a pas été trouvée dans custom.include
    echo -e "$NouvelleInclusion" >> /etc/backup-data.d/custom.include
    echo -e "\nL'entrée: $NouvelleInclusion a été ajoutée\n"
fi

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /etc/backup-data.d/custom.include | grep /usr/share/self-service-password/

/usr/share/self-service-password/
[[email protected] ~]#

Ci-dessus, il n'y a pas de ligne vide avant /usr/share/self-service-password/. Nous en avons insérée une afin de faciliter la copie de la commande.

Instantané VirtualBox

À ce stade-ci, on peut prendre un instantané de la machine virtuelle afin de pouvoir y revenir en cas d'une future erreur de manipulation.

Exemples d'utilisation

Préparation

reCaptcha

Vu que nous avons déjà vérifié le fonctionnement de reCaptcha, on peut désactiver cette fonction.

[[email protected] ~]# sed -i 's/\$use_recaptcha \= true\;/\$use_recaptcha \= false\;/' /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php | grep "use_recaptcha ="

$use_recaptcha = false;
[[email protected] ~]#

Stratégie de mot de passe

On vérifie l'affichage de la stratégie de mot de passe.

[[email protected] ~]# cat /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php | grep "pwd_show_policy"

$pwd_show_policy = "always";
$pwd_show_policy_pos = "above";
[[email protected] ~]#

Nous changeons la stratégie pour l'affichage en cas d'erreur seulement.

[[email protected] ~]# sed -i 's/show_policy = "always"/show_policy = "onerror"/' /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php | grep "show_policy ="

$pwd_show_policy = "onerror";
[[email protected] ~]#


Changement standard du mot de passe

L'utilisateur toto change son mot de passe.

L'opération a réussie.


L'utilisateur toto se connecte à Webmail.

Il a reçu un courriel indiquant que son mot de passe a été changé.


Enregistrement d'une réponse à une question

Question → enregistré une question.

L'utilisateur toto choisit une question et y répond.

La conformité de la réponse à la question n'est pas vérifiée. On peut entrer une réponse bidon très longue, mais lorsqu'on changera son mot de passe par question, il faudra utiliser la même question et donner exactement la même réponse bidon.

Changement par question

L'utilisateur toto répond à sa question et change son mot de passe.


L'opération a réussi.


Changement par jeton

Mail l'utilisateur toto entre son identifiant → Envoyer.

Un courriel a été envoyé.


Si ce n'est déjà fait, l'utilisateur toto se connecte à Webmail.

L'utilisateur toto clique le lien reçu.


L'utilisateur toto entre son nouveau mot de passe et le confirme → Envoyer.


L'opération a réussi.


Erreur dûe à la stratégie de mot de passe

Au paragraphe Stratégie de mot de passe , nous avons choisi d'afficher la stratégie de mot de passe seulement lors d'un manque de conformité à la stratégie.


L'utilisateur toto entre un mot de passe sans caractères spéciaux.

- L'erreur est signalée.
- La stratégie de mot de passe est affichée.

reCaptcha

On réactive reCaptcha.

[[email protected] ~]# sed -i 's/\$use_recaptcha \= false\;/\$use_recaptcha \= true\;/' /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php | grep "use_recaptcha ="

$use_recaptcha = true;
[[email protected] ~]#


Stratégie de mot de passe

On remet l'affichage de la stratégie de mot de passe à always.

[[email protected] ~]# sed -i 's/show_policy = "onerror"/show_policy = "always"/' /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /usr/share/self-service-password/conf/config.inc.local.php | grep "show_policy ="

$pwd_show_policy = "always";
[[email protected] ~]#

Notre installation de Self Service Password fonctionne correctement dans son entier.



Appendices

Les exemples de ce chapitre proviennent de la section Appendices du Cahier-04: DokuWiki du “Cours NethServer-201”.

Écran conventionnel de démarrage

Si nous voulons voir l'écran conventionnel de démarrage tel que ci-contre, il suffit de supprimer un seul paramètre dans le fichier de configuration de grub:

/etc/default/grub

Suppression du paramètre rhgb

Ligne originale dans le fichier /etc/default/grub.

GRUB_CMDLINE_LINUX="crashkernel=auto rd.lvm.lv=VolGroup/lv_root rd.lvm.lv=VolGroup/lv_swap nodmraid rhgb quiet"

Après avoir enlevé le paramètre rhgb.

GRUB_CMDLINE_LINUX="crashkernel=auto rd.lvm.lv=VolGroup/lv_root rd.lvm.lv=VolGroup/lv_swap nodmraid quiet"

On signale le changement en régénérant le fichier de configuration.

[[email protected] ~]# grub2-mkconfig -o /boot/grub2/grub.cfg

Generating grub configuration file ...
Found linux image: /boot/vmlinuz-3.10.0-957.5.1.el7.x86_64
Found initrd image: /boot/initramfs-3.10.0-957.5.1.el7.x86_64.img
Found linux image: /boot/vmlinuz-3.10.0-957.el7.x86_64
Found initrd image: /boot/initramfs-3.10.0-957.el7.x86_64.img
Found linux image: /boot/vmlinuz-0-rescue-8ee070fd1a7a4e8daf17a7dae9f85ac1
Found initrd image: /boot/initramfs-0-rescue-8ee070fd1a7a4e8daf17a7dae9f85ac1.img
done
[[email protected] ~]#

Au prochain réamorçage, le nouveau fichier grub sera effectif.

Nom du serveur dans l'écran de connexion à Webmail

À l'écran de connexion à Webmail, dans le champ Serveur, le nom du domaine principal du serveur apparaît.

On peut supprimer complètement l'affichage de cette ligne. Utile surtout si nous avons plusieurs domaines hébergés sur le Serveur NethServer, car peu importe le domaine auquel nous nous connectons, c'est toujours le nom du domaine principal qui est affiché.

Pour supprimer l'affichage de cette ligne, il nous faut modifier le fichier de configuration de PHP:

/etc/roundcubemail/config.inc.php

et y ajouter la ligne suivante: config['default_host'] = '127.0.0.1';.

Par contre, si nous modifions directement ce fichier, le prochain ré-amorçage écrasera la modification lorsque le serveur assemblera les gabarits de configuration du système.

Il nous faut donc créer un gabarit personnalisé et y insérer la nouvelle ligne de configuration. Ainsi, lors de l'assemblage des gabarits, le serveur incorporera le gabarit personnalisé au gabarit standard de configuration de PHP.

Création du répertoire pour le gabarit personnalisé.

[[email protected] ~]# mkdir -p /etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/config.inc.php

[[email protected] ~]#

On crée le fichier 91CacherNomDuServeur et on y insère la ligne de configuration.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

cat > /etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/config.inc.php/91CacherNomDuServeur <<'EOT'

$config['default_host'] = '127.0.0.1';

EOT

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/config.inc.php/91CacherNomDuServeur

$config['default_host'] = '127.0.0.1';
[[email protected] ~]#

Il n'y a pas de ligne vide avant $config… Nous en avons inséré une pour faciliter la copie de la commande.

On signale le changement.

[[email protected] ~]# expand-template /etc/roundcubemail/config.inc.php

[[email protected] ~]#

On redémarre le démon httpd.

[[email protected] ~]# systemctl restart httpd

[[email protected] ~]#

On se rend à l'URL de connexion à Webmail: https://www.micronator-dev.org/webmail/. Le domaine du serveur ne s'affiche plus.

Sauvegarde

On vérifie si le nom du répertoire /etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/ est déjà présent dans le fichier d'inclusion de la sauvegarde des données: /etc/backup-data.d/custom.include, sinon on l'insère.

Prendre tout le contenu de l'encadré pour la commande.

NouvelleInclusion="/etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/"
if grep -Fxq "$NouvelleInclusion" /etc/backup-data.d/custom.include
then
    # L'entrée a été trouvée dans custom.include
    echo -e "\nLe fichier custom.include contient déjà l'entrée:\n$NouvelleInclusion \n"
else
    # L'entrée n'a pas été trouvée dans custom.include
    echo -e "$NouvelleInclusion" >> /etc/backup-data.d/custom.include
    echo -e "\nL'entrée: $NouvelleInclusion a été ajoutée\n"
fi

On vérifie.

[[email protected] ~]# cat /etc/backup-data.d/custom.include |  grep roundcube

/etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/
[[email protected] ~]#

Ci-dessus, il n'y a pas de ligne vide avant /etc/e-smith/templates-custom/etc/roundcubemail/. Nous en avons inséré une afin de faciliter la copie de la commande.

Langue à la console du serveur

On affiche les langues offertes à la console du serveur.

[[email protected] ~]# localectl list-locales | grep fr_

fr_BE
fr_BE.iso88591
[email protected]
fr_BE.utf8
[email protected]
fr_CA
fr_CA.iso88591
fr_CA.utf8
fr_CH
fr_CH.iso88591
fr_CH.utf8
fr_FR
fr_FR.iso88591
[email protected]
fr_FR.utf8
[email protected]
fr_LU
fr_LU.iso88591
[email protected]
fr_LU.utf8
[email protected]
[[email protected] ~]#

On ajuste la langue désirée pour l'affichage. On choisit fr_FR.utf8, car ce choix affectera aussi celui de la traduction pour l'interface Web. Pour l'instant, la traduction fr_FR est plus avancé que celle de fr_CA.

[[email protected] ~]# localectl set-locale LANG=fr_FR.utf8

[[email protected] ~]#

Dorénavant, la page de connexion offrira Français (France) comme langue par défaut au lieu de English (United States) si nous avons installé le module Langue Française.

On pourra vérifier, après le prochain redémarrage, en lançant la commande ci-dessous.

[[email protected] ~]# ls -als toto

ls: impossible d'accéder à toto: Aucun fichier ou dossier de ce type
[[email protected] ~]#

Langue de l'interface Web

On change la langue de l'interface.

Administration → Software center (peut prendre un certain temps) on coche French language.



ADD.



APPLY CHANGES.


Le RPM nethserver-lang-fr s'installe.



Reload page.

On se déconnecte/reconnecte pour activer la traduction française.

- Par défaut, Français (France) est affiché.
- LOGIN.

Table de mappe de clavier

On affiche les différentes mappes de clavier2) “ca” disponibles.

[[email protected] ~]# localectl list-keymaps | grep ca

ca
ca-eng
ca-fr-dvorak
ca-fr-legacy
ca-multi
ca-multix
dvorak-ca-fr
es-cat
ph-capewell-dvorak
ph-capewell-qwerf2k6
[[email protected] ~]#

On active le clavier ca-multi.

[[email protected] ~]# localectl set-keymap ca-multi

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# localectl

   System Locale: LANG=fr_FR.UTF-8
       VC Keymap: ca-multi
      X11 Layout: us
[[email protected] ~]#

Fermeture automatique de session (session timeout)

Référence: http://docs.nethserver.org/en/v7/access.html#session-timeouts.
Par défaut (à partir de NethServer 7.5.1804), une session de gestion du serveur se termine après 60 minutes d'inactivité (délai d'inactivité) et expire 8 heures après la connexion (durée de vie de la session).

La commande ci-dessous définit 2 heures de délai d'inactivité et 16 heures de durée de vie de la session maximale. Le temps est exprimé en secondes.

[[email protected] ~]# config setprop httpd-admin MaxSessionIdleTime 7200 MaxSessionLifeTime 57600

[[email protected] ~]#

Désactivation des délais.

[[email protected] ~]# config setprop httpd-admin MaxSessionIdleTime '' MaxSessionLifeTime ''

[[email protected] ~]#

Les nouvelles valeurs de délais affecteront les nouvelles sessions. Ils ne changent aucune session active.

Fuseau horaire

Pour le fuseau horaire, il existe un fichier pour Montréal.

[[email protected] ~]# ls -ls /usr/share/zoneinfo/America/ -> grep Montreal

 4 -rw-r--r--  3 root root 3477  1 avril 08:27 Montreal
[[email protected] ~]#

Changement du fuseau horaire

On affiche le fuseau horaire actuel.

[[email protected] ~]# ls -l /etc/localtime

lrwxrwxrwx 1 root root 37 19 mai   23:48 /etc/localtime -> ../usr/share/zoneinfo/America/Toronto
[[email protected] ~]#

On change le fuseau horaire pour celui de Montréal.

[[email protected] ~]# timedatectl set-timezone America/Montreal

[[email protected] ~]#

On vérifie.

[[email protected] ~]# ls -l /etc/localtime

lrwxrwxrwx 1 root root 38 22 mai   14:02 /etc/localtime -> ../usr/share/zoneinfo/America/Montreal
[[email protected] ~]#

Voilà! Le fuseau horaire Montréal est récupéré…

Certificat Let's Encrypt

Description

Un certificat émis par l'autorité de certification Let's Encrypt vous permettra de chiffrer les connexions de votre serveur avec une clé TLS/SSL reconnue mondialement. Les utilisateurs pourront utiliser https.

Référence: https://fr.wikipedia.org/wiki/Let's_Encrypt.
Let's Encrypt est une autorité de certification (CA) lancée le 3 décembre 2015 (Bêta Version Publique). Cette autorité fournit des certificats gratuits X.509 pour le protocole cryptographique TLS au moyen d'un mécanisme automatisé destiné à se passer du processus complexe actuel impliquant la création manuelle, la validation, la signature, l'installation et le renouvellement des certificats pour la sécurisation des sites Internet.

Examen du certificat

On examine le certificat émis par Let's Encrypt pour notre serveur dorgee.micronator-101.org qui est directement branché à l'Internet.

Si la demande de certificat a fonctionnée sans erreur, essayez de vous connecter à la page de l'interface Web du Serveur NethServer. Le certificat devrait incorporer tous les noms d'hôtes que vous avez inclus et être valide pour les quatre-vingt-dix prochains jours.

On se connecte à l'interface Web: https://www.micronator-101.org:980.

- Le cadenas est vert.
- On se logue.

- On clique le cadenas.
- On clique l'icône “>”.


Plus d'informations.



- Onglet Sécurité.
- Afficher le certificat.

- Onglet Détails.
- Émis pour micronator-101.org
- Émis par Let's Encrypt Authority X3
- On voit la date de début et de fin.



- Validité → Pas après.
- Le certificat est valide pour 90 jours.

- Nom alternatif du sujet du certificat.
- Tous nos CNAME choisis lors de la demande du certificat sont affichés.
- Fermer toutes les fenêtres du certificat.

Vérification par Qualsys SSLLabs

Seulement pour un serveur directement branché à l'Internet.
Une fois que vous avez obtenu votre certificat, testez-le en vous rendant chez Qualsys SSLLabs, https://www.ssllabs.com/ssltest/.
Soumettez le nom FQDN de votre domaine pour vérifier que le certificat fonctionne correctement.

Hostname:
micronator-101.org → Submit.

- Overall Rating → A.
- Certificate → 100%.

Changement du mot de passe de root

Référence: https://www.rootusers.com/how-to-reset-root-user-password-in-centos-rhel-7/.
Réinitialiser le mot de passe de root est normalement une tâche simple si vous êtes déjà connecté avec les privilèges de root. Toutefois, si vous oubliez le mot de passe et devez le changer, les choses deviennent un peu plus difficiles.
Le processus a changé de la version 6 de CentOS/RHEL (Red Hat Enterprise Linux) à la version 7. Auparavant, vous démarriez en mode mono-utilisateur, puis changiez le mot de passe en tant qu'utilisateur root. À partir de la version 7, les modes équivalents sont: mode de secours et mode d’urgence. Cependant, ces modes d'opération nécessitent le mot de passe de root avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Cette section va vous guider dans le nouveau processus pour changer le mot de passe perdu de root. Cette procédure sera exécutée à la console du système Linux, assurez-vous donc que vous y avez accès avant de commencer.
Comme pour toutes les tâches de maintenance du système, assurez-vous de disposer d'une sauvegarde/instantané du système avant de poursuivre.

Si votre système Linux est en cours d'exécution, redémarrez-le. S'il ne roule pas, démarrez-le.

Pour CentOS 7, le menu de démarrage vous laissera 5 secondes pour sélectionner le noyau du système d’exploitation à démarrer. Ces 5 secondes sont importantes, car elles permettent aux administrateurs de sélectionner différents noyaux ou d’éditer les paramètres du noyau existant avant le démarrage.

Dans le menu de démarrage, appuyez sur e pour modifier le noyau existant tel qu'indiqué ci-dessous.


Dans les options de grub, recherchez la ligne qui commence par linux16 et allez à la fin. Entrez rd.break à la fin de cette ligne tel qu'indiqué ci-dessous.

rd.break


Appuyez sur [Ctrl] + [x] pour démarrer avec ces options qui vous amèneront à l'invite initramfs avec un shell root.


À ce stade, le système de fichiers racine est monté en mode lecture seule (ro) dans le répertoire /sysroot et doit être remonté avec les autorisations de lecture/écriture (rw) pour que nous puissions réellement apporter certaines modifications. Ceci est réalisé avec la commande mount -o remount,rw /sysroot.

switch_root:/# mount -o  remount,rw  /sysroot

switch_root:/#


Une fois le système de fichiers remonté, changez-le en une prison chroot afin que le répertoire /sysroot soit utilisé comme racine du système de fichiers. Ceci est nécessaire pour que toutes les commandes que nous exécuterons se rapportent à /sysroot. La commande à lancer est chroot /sysroot.

switch_root:/# chroot /sysroot

sh-4.2#


À partir d'ici, le mot de passe de root peut être réinitialisé à l’aide de la commande passwd.

sh-4.2# passwd

Changing password for user root.
New password: Nouveau-mot-de-passe-de-root
Retype new passwd: Nouveau-mot-de-passe-de-root
passwd: all authentification tokens updated successfully.
sh-4.2#


Si vous n'utilisiez pas SELinux, vous pourriez redémarrer à ce stade et tout irait bien. Cependant, par défaut, CentOS/RHEL-7 active SELinux. Nous devons donc corriger le contexte du fichier /etc/shadow. En effet, lorsque la commande passwd est exécutée, elle crée un nouveau fichier /etc/shadow. SELinux n'étant pas en cours d'exécution dans ce mode, le fichier est créé sans aucun contexte SELinux, ce qui peut entraîner des problèmes lors du redémarrage.

On crée le fichier /.autorelabel à l’aide de touch.

sh-4.2# touch /.autorelabel

sh-4.2#

La création de ce fichier effectuera automatiquement un ré-étiquetage de tous les fichiers au prochain démarrage. Notez que cela peut prendre un certain temps en fonction de la quantité de fichiers que vous avez. Peut prendre environ 2 minutes pour un serveur CentOS-7 ordinaire.

On quitte l'environnement chroot.

sh-4.2# exit

exit
sh-4.2#


On quitte le shell racine initramfs (peut prendre un certain temps, être patient…). Le serveur s'amorce.

sh-4.2# exit

logout
...

Vérification

À la console du serveur, vous devriez pouvoir vous connecter et utiliser le système avec le nouveau mot de passe que vous avez créé.

ERROR Failed to send host log message

Cette erreur s'affiche seulement lors de l'amorçage d'un serveur roulant sous VirtualBox.


- On arrête le Serveur NethServer.
- À l'écran VirtualBox, on sélectionne la machine → État actuel → Configuration.


Au retour, on amorce le Serveur NethServer et le message ne s'affichera plus.


Affichage → onglet Écran → Contrôleur graphique → on change pour VboxVGA → OK.

Martian source

Si dans le fichier journal /var/log/messages, vous voyez plusieurs lignes telles que ci-dessous, c'est que l'IP de la passerelle du réseau vert de la carte enp0s3 ou les Serveurs DNS ne sont corrects.

...IPv4: martian source 192.168.1.1...
...IPv4: martian source 192.168.1.1...
...IPv4: martian source 192.168.1.1...

Passerelle du réseau de la carte enp0s3

On trouve notre passerelle en lançant un traceroute vers google.com.

[[email protected] ~]# traceroute google.com

traceroute to google.com (172.217.165.14), 30 hops max, 60 byte packets
 1  lo0-0-lns03-tor.teksavvy.com (206.248.155.139)  10.367 ms  11.449 ms  11.487 ms
 2  ae0-2150-bdr01-tor.teksavvy.com (69.196.136.172)  11.523 ms  11.793 ms  11.826 ms
 3  72.14.212.134 (72.14.212.134)  11.868 ms  12.430 ms  12.306 ms
 4  74.125.244.161 (74.125.244.161)  12.736 ms 74.125.244.145 (74.125.244.145)  14.002 ms 74.125.244.161 (74.125.244.161)  13.174 ms
 5  216.239.40.255 (216.239.40.255)  13.577 ms  13.923 ms 216.239.41.175 (216.239.41.175)  13.923 ms
 6  yyz12s06-in-f14.1e100.net (172.217.165.14)  13.020 ms  12.009 ms  11.291 ms
[[email protected] ~]#

L'adresse IP de la ligne #1 est 206.248.155.139 et elle est donc la passerelle utilisée par notre connexion.

Configuration → Réseau → Périphérique enp0s3 → Éditer.

On change l'IP de la passerelle pour l'IP du rôle LAN (vert) / enp0s3206.248.155.139.

SOUMETTRE.

Serveurs DNS

Référence: https://korben.info/1-1-1-1-ou-9-9-9-9-ou-8-8-8-8-quel-dns-choisir.html.
… Le DNS de Cloudflare est un excellent DNS, car il est le plus rapide, mais aussi parce qu'ils ont pris les devants et s'engagent à ne pas revendre les données, et ne conservent pas les logs au-delà de 24h…
Le principal avantage bien sûr, c'est que contrairement au DNS de Google qui permet de mieux vous profiler pour vous balancer de la pub, on sait que Cloudflare ne trempe pas là dedans. Cela reste une boîte américaine, donc c'est évidemment à prendre avec toutes les précautions d'usage…

Référence: pour 8.8.8.8 - https://www.dnsperf.com/dns-resolver/google.

Autre référence: comparaison mondiale des performances de différents DNS: https://medium.com/@nykolas.z/dns-resolvers-performance-compared-cloudflare-x-google-x-quad9-x-opendns-149e803734e5.

Référence: pour ci-dessous 1.1.1.1 - https://www.dnsperf.com/#!dns-resolvers.

Configuration → Réseau → Serveurs DNS.

On ajuste les DNS Primaire et Secondaire.

Le serveur DNS primaire 1.1.1.1 est le plus rapide et le plus utilisée de tout l'Internet.

Le serveur DNS secondaire 206.248.182.3 est le défaut de notre FAI.

Soumettre.

Si votre FAI filtre l'adresse 1.1.1.1, prendre 8.8.8.8 ou une de celles citées dans la référence https://medium.com/@nykolas.z/dns-resolvers-performance-compared-cloudflare-x-google-x-quad9-x-opendns-149e803734e5.

Introduction à l'éditeur vi

Référence: http://www.iro.umontreal.ca/~dift3830/vi.html. (Dernière consultation, le 30 mai 2016. Novembre 2018, ce lien n'est plus fonctionnel.)

vi est un éditeur de texte très puissant. Sa convivialité par contre lui fait défaut. Ceci dit, il est toujours utile d'en connaître les rudiments, car son omniprésence est presque garantie sur les systèmes modernes.

La documentation de vi étant très abondante, on se limitera pour cette démo aux commandes les plus usuelles.

Tout d'abord l'invocation. On peut invoquer vi à partir du shell de plusieurs façons dont en voici quelques-unes:

  • vi: → ouvre vi avec un contenu vide.
  • vi nomdefichier: → ouvre un fichier et l'affiche à l'écran.
  • vi +nomdefichier: → ouvre un fichier et positionne le curseur à la fin de celui-ci.

Dès son invocation, vi se met en mode commande, dans ce mode il est possible d'entrer les commandes qui seront vues plus bas. Si on tape une commande susceptible de modifier un texte (insertion d'un caractère par exemple), vi bascule en mode édition; dans ce mode tout caractère tapé sera considéré comme faisant partie du texte, tandis que les caractères saisis en mode commande, seront eux interprétés comme étant des commandes et ne seront jamais rajoutés au texte.

Afin de basculer du mode édition au mode commande il suffit de presser la touche [Échap].

Nous allons commencer par invoquer vi à partir du shell en tapant:

vi

Ce qui devrait donner l'affichage ci-contre:

vi est déjà en mode commande, pour le faire passer en mode édition, on tape la commande i (insert) qui nous permet d'insérer du texte.

i

Après avoir tapé le texte suivant:

vi est un éditeur de texte très
 
utile pour la communauté des 
administrateurs.

On obtient l'affichage ci-contre.

Après cela, on pourrait passer en mode commande par simple pression sur la touche [Échap].

Une fois en mode commande, on voudrait par exemple, éliminer la ligne blanche qui se trouve juste après la première. Pour ce faire, on positionne le curseur a la hauteur de la 2e ligne et on tape dd.

Ceci aura pour effet de supprimer la ligne.

Si on est satisfait, il ne nous reste plus qu'à sauvegarder le document sous le nom texte1.txt à l'aide de la commande suivante:

:w texte1.txt

(Pour les sauvegardes ultérieures, il n'est pas nécessaire d'ajouter le nom du fichier).

Afin de quitter vi il suffit de taper la commande:

:q texte1.txt

Les commandes abondent dans vi, on n'en citera que quelques-unes.


Principales commandes de vi

CommandeEffets
i (insert)Insère un texte sur le curseur
IInsère au début de la ligne
a (append)Insère après le curseur
AInsère à la fin de la ligne
Les flèchespour les déplacements
Ctrl-F (forward)Défiler d'un écran vers le bas
Ctrl-B (backward)Défiler d'un écran vers le haut
nG (goto)va à la nième ligne dans le texte
GVa à la fin du texte
xEffacer le caractère courant
ddEffacer la ligne courante
DEffacer depuis la position du curseur jusqu'à la fin de la ligne
db (DeleteBegining)Effacer depuis la position courante jusqu'au début de la ligne
/chaînerechercher la chaîne 'chaîne' dans le texte, on peut taper 'n' pour voir les autres occurrences
:w fichiercopie le texte courant sur le disque sous le nom fichier
:wq (write & quit)écrit le fichier sur le disque et quitte vi.
:q!Quitter sans sauvegarder.
:set nuAffiche le numérotage des lignes.



Victoire totale, hissons la bannière de la victoire.


Crédits

© 2019 RF-232
Auteur: Michel-André.
Remerciement: Tous les contributeurs GNU/GPL.
Intégré par: Michel-André Robillard CLP
Contact: michelandre at micronator.org

Répertoire de ce document: E:\000_DocPourRF232_general\RF-232_NethServer-201\RF-232_Cours_NethServer-201-08_SelfServicePassword_2019-11-22_11h34.odt.

Historique des modifications:

VersionDateCommentaireAuteur
0.0.12019-11-16Début.M.-A. Robillard
12345678901 12345678901


AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ

Ce document est uniquement destiné à informer. Les informations, ainsi que les contenus et fonctionnalités de ce do­cument sont fournis sans engagement et peuvent être modifiés à tout moment. RF‑232 n'offre aucune garantie quant à l'actualité, la conformité, l'exhaustivité, la qualité et la durabilité des informations, contenus et fonctionnalités de ce document. L'accès et l'utilisation de ce document se font sous la seule responsabilité du lecteur ou de l'utilisateur.

RF‑232 ne peut être tenu pour responsable de dommages de quelque nature que ce soit, y compris des dommages di­rects ou indirects, ainsi que des dommages consécutifs résultant de l'accès ou de l'utilisation de ce document ou de son contenu.

Chaque internaute doit prendre toutes les mesures appropriées (mettre à jour régulièrement son logiciel antivirus, ne pas ouvrir des documents suspects de source douteuse ou non connue) de façon à protéger le contenu de son ordina­teur de la contamination d'éventuels virus circulant sur la Toile.

Toute reproduction interdite Vous reconnaissez et acceptez que tout le contenu de ce document, incluant mais sans s’y limiter, le texte et les images, sont protégés par le droit d’auteur, les marques de commerce, les marques de service, les brevets, les secrets industriels et les autres droits de propriété intellectuelle. Sauf autorisation expresse de RF-232, vous acceptez de ne pas vendre, délivrer une licence, louer, modifier, distribuer, copier, reproduire, transmettre, afficher publiquement, exécuter en public, publier, adapter, éditer ou créer d’oeuvres dérivées de ce document et de son contenu.

Avertissement

Bien que nous utilisions ici un vocabulaire issu des techniques informatiques, nous ne prétendons nullement à la précision technique de tous nos propos dans ce domaine.

1)
FQDN: Dans le DNS, un Fully Qualified Domain Name (FQDN, ou nom de domaine complètement qualifié) est un nom de domaine qui révèle la position absolue d'un nœud dans l'arborescence DNS en indiquant tous les domaines de niveau supérieur jusqu'à la racine. On parle également de domaine absolu, par opposition aux domaines relatifs. Par convention, le FQDN est ponctué par un point final.
Référence: https://fr.wikipedia.org/wiki/Fully_qualified_domain_name.

2)
Table de mappe de clavier: n.f. Disposition des touches d'un clavier.
Référence: http://www.granddictionnaire.com/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=18050861#eng.

nethserver_201_cahier_08_self_service_password.txt · Dernière modification: 2019-12-26 19:32 par michelandre